Ca n'existe pas !

Comment calculer le taux de masse graisseuse chez les hommes ?

​​Le taux d​​e mass​​e graisseuse (IMG) est important pour la santé, la beauté et le bien-être. C’est une information beaucoup plus utile que l’indice de masse corporelle (IMC), qui ne tient pas compte de la masse musculaire et de la masse grasse. Au lieu de vous concentrer uniquement sur ce que la balance indique, il vaut mieux regarder votre pourcentage de graisse corporelle. De cette façon, il sera plus facile de mesurer vos progrès dans la perte de poids ou la construction de masse musculaire. Cela dit, comment calculer le taux de masse graisseuse chez les hommes ? Lisez la suite pour le découvrir !

Qu’est-ce que le taux de masse graisseuse du corps ?

Le taux de masse graisseuse est le rapport de la masse grasse corporelle totale au poids. La valeur résultante reflète à la fois les graisses essentielles et les graisses de réserve. La graisse corporelle peut être mesurée avec un pied à coulisse.

Nature de la masse graisseuse

Les triglycérides sont la principale forme de graisse stockée chez les animaux. Ils sont stockés sous forme de gouttelettes lipidiques dans des organes spécialisés de stockage des graisses.

Importance

Contrairement aux apparences, le tissu adipeux n’est pas seulement un lest inutile qui nuit à l’esthétique de la silhouette. C’est un composant important du corps qui remplit des fonctions importantes. Il participe aux processus métaboliques et sécrète des substances biologiquement actives qui stimulent le système immunitaire. De plus, il possède des propriétés d’isolation thermique, grâce auxquelles il protège contre les pertes de chaleur à basse température. Le tissu adipeux est donc important mais le problème est relatif à son niveau dans le corps.

Comment calculer son taux de masse graisseuse

Le calcul de la masse graisseuse chez les hommes

Pour déterminer le pourcentage de tissu adipeux dans l’organisme, il est préférable de s’adresser à un spécialiste. Il peut s’agir d’un diététicien par exemple. L’une des méthodes couramment utilisées est la bio-impédance électrique. Elle permet de déterminer la quantité d’eau, de tissu adipeux et de tissus musculaires dans le corps. Les nutritionnistes et les entraîneurs personnels utilisent très souvent des jauges de plis pour mesurer les plis cutanés à des endroits spécifiques. Chez l’homme, ce sont :

  • la poitrine,
  • l’abdomen,
  • et la cuisse.

Ensuite, ces spécialistes calculent les résultats à l’aide d’une formule spéciale ou d’une calculatrice.

Pour mesurer vous-même le niveau de graisse sous-cutanée, mesurez d’abord les plis. Pour ce faire, saisissez un pli cutané avec le pouce et l’index. Mesurez ensuite la distance entre le pouce et l’index en millimètres. Si vous avez un pied à coulisse à la maison, vous pouvez l’utiliser. Pour avoir un bon résultat, répétez l’opération trois fois, en faisant la moyenne arithmétique des résultats. Maintenant que vous avez le pli cutané mesuré en millimètres, substituez votre résultat dans la formule ci-dessous et calculez :

  • X est l’épaisseur de votre pli en millimètres
  • Pour un homme : taux de masse graisseuse = 1,378 X – 0,0174× (X au carré) + 0,213×Âge – 5,84

Exemple de calcul pour un homme de 30 ans avec un pli cutané de 20 mm :

  • Teneur en graisse = 1,378 x 20 – 0,0174 x 20 ^ 2 + 0,213 x 30 – 5,84
  • Résultat : 21 %

Enfin, si votre pli cutané ne dépasse pas 35 mm, c’est une méthode assez précise et la marge d’erreur est comprise entre 1 et 2 %.

Quelle est la part de masse graisseuse chez les hommes ?

Les normes de graisse corporelle sont différentes pour les hommes et les femmes, et elles varient également avec l’âge. La valeur approximative dans le cas des hommes est de 15 %. Mais la graisse corporelle moyenne est différente pour les hommes actifs, les athlètes professionnels et les sédentaires. Par exemple, les hommes qui pratiquent le cyclisme ont en moyenne 6 à 10 % de graisse corporelle, les nageurs entre 10 et 12 %. Les coureurs de fond ont environ 7,3 % de masse graisseuse et les sprinters 12,4 %. Chez les sportifs professionnels, le poids et la teneur en graisse corporelle fluctuent très souvent selon qu’ils sont en période d’entraînement ou en saison de compétition.

En comparaison, les femmes cyclistes ont un taux de masse graisseuse compris entre 19 et 21% tandis que celui des nageuses oscille entre 12 et 16%. La gent féminine a une teneur en graisse moyenne de 20%. Les femmes dans leur composition corporelle ont plus de graisse (de 5% à 8%) que les hommes. La masse graisseuse agit comme un réservoir d’énergie pendant l’accouchement, la grossesse et l’allaitement. Elle est également nécessaire au maintien de l’équilibre hormonal (les hormones sont d’origine lipidique). Avec l’âge, la quantité de tissu adipeux augmente, et en même temps, la masse musculaire est perdue, en particulier pendant la ménopause et l’andropause.

Quelles sont les conséquences d’un taux de masse graisseuse très bas ou trop élevé ?

Une certaine quantité de graisse corporelle est essentielle à la vie et à la santé. Les niveaux élevés et trop bas sont dangereux. Selon l’OMS, l’obésité augmente le risque de développer de nombreuses maladies graves, telles que :

  • diabète sucré non insulino-dépendant, 
  • maladie de l’artère coronaire, 
  • hypertension, 
  • infarctus, 
  • maladie de la vésicule biliaire 
  • certains types de cancer.

Un niveau trop bas de tissu adipeux entraîne une diminution de la libido, une diminution du taux de testostérone et une diminution de la quantité de spermatozoïdes produits chez les hommes. Les dangers d’un manque de graisse chez les femmes sont les déséquilibres hormonaux, l’aménorrhée, la diminution de la fertilité et la perte osseuse.